Le site de sorties
en tout genre et sans pub
Aujourd'hui, 106377 Tuyo à découvrir
Distance Maximum de la ville

Filtres

Public
Catégorie

Date
Moment de la
journée
Recherche avancée

Sortir à Beaurecueil

26 sorties trouvées

Week-end à Beaurecueil

Trouver facilement des idées de sorties à Beaurecueil :


soirées, concerts, théâtres, expositions, spectacles, sports, vide-grenier, salons.

Example Image

Augustin Dumay & J.philippe Collard Commander

Programme romantique pour Augustin Dumay et Jean-Philippe Collard. Depuis ses débuts sous les auspices du maestro Karajan, qui l'avait invité en 1979, Augustin Dumay est reconnu pour la qualité de son jeu, à la fois coloré et virtuose. « Le son d'un violoniste, c'est celui qu'il a dans son rêve musical », affirme le musicien, dont la quarantaine d'enregistrements figure parmi les références incontestables de notre époque. Aussi talentueux que modeste, Jean-Philippe Collard, poursuit depuis trois décennies un chemin musical généreux et personnel, éloigné des estampilles médiatiques. Son piano, orchestral chez Schumann ou Brahms, revêt toutes les nuances d'une forêt automnale lorsqu'il se lance dans la majestueuse Sonate pour violon et piano de Franck, oeuvre incontournable des duos violon-piano. Augustin Dumay, violon Jean-Philippe Collard, piano Robert Schumann (1810-1856) Trois Romances, op. 94 Johannes Brahms (1833-1897) Scherzo en ut mineur (extrait de la Sonate FAE) Sonate n°3 en ré mineur, op. 108 César Franck (1822-1890) Sonate PMR : 0442916979

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Histoires De Famille, Commander

Catherine Trottmann fait partie des talents les plus prometteurs du chant français. « Pleine de malice, elle illumine de sa voix au timbre délicatement ambré » (Forum Opéra) les grandes scènes d'Europe et a conquis le public aixois lors de son récital au Festival de Pâques 2018. La mezzo-soprano revient dans un programme qu'elle a conçu autour de la famille, pour les familles. Se succèdent des mélodies joyeuses de fêtes de famille, des chansons tristes de drames familiaux, des airs loufoques de familles un peu dysfonctionnelles... le tout puisé dans le répertoire de l'opéra français ou italien, des comédies musicales ou de quelques succès du Top 50. Découverte, partage et émotions seront au rendez-vous de ce concert à vivre en famille. Catherine Trottmann, mezzo-soprano Karolos Zouganelis, piano Airs et mélodies de Mozart, Massenet, Bernstein, Rodgers & Hammerstein… PMR : 0442916979

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Nelson Freire, Mikko Franck Commander

Avec sa soeur de coeur Martha Argerich, le Brésilien Nelson Freire fait partie des rares pianistes dont chaque concert est attendu avec impatience. Patte de velours et sourire bienveillant, ce grand sensible est un amoureux du répertoire romantique, et en particulier de Chopin. Associé au Philharmonique de Radio France, il joue l'une de ses partitions préférées, le Concerto pour piano n°2, une oeuvre qui, sous des débords d'énergie, chante à travers l'airain des cordes cette nostalgie typiquement chopinienne, émouvante mais sans afféterie. Entre deux suites de Rimski-Korsakov (Le Coq d'or) et de Stravinsky (L'Oiseau de feu), le maestro Mikko Franck met à l'honneur son compatriote finlandais Einojuhani Rautavaara, avec Cantus articus, une musique où l'orchestre dialogue avec des enregistrements d'oiseaux du grand nord, répandant dans la salle une atmosphère de quiétude boréale. Orchestre Philharmonique de Radio France Mikko Franck, direction Nelson Freire, piano Nikolaï Rimski-Korsakov (1844-1908) Le Coq d'or (suite) Frédéric Chopin (1810-1849) Concerto pour piano n° 2 en fa mineur, op. 21 Einojuhani Rautavaara (1928-2016) Cantus Arcticus, concerto pour oiseaux et orchestre, op. 61 Igor Stravinsky (1882-1971) L'Oiseau de feu PMR : 0442916979

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Portrait Benjamin Attahir Commander

À 30 ans, le compositeur Benjamin Attahir joue déjà dans la cour des grands. Tout juste rentré de la prestigieuse Villa Médicis, où il a été invité en résidence après un parcours sans faute au Conservatoire de Paris, le jeune musicien, né à Toulouse, qui fut également lauréat du concours général et violoniste de formation, est l'un des derniers compositeurs à avoir bénéficié des précieux conseils de Pierre Boulez. Sa musique explore, à l'instar de celle du Libanais Zad Moultaka, les limbes de l'Orient et de l'Occident, avec une liberté de style qui imprègne l'auditeur d'une marque puissante et charnelle. Autour de Ravel et Schubert, les trois partitions d'Attahir, interprétées par un quatuor de jeunes talents, s'inscrivent dans cette longue histoire de la musique, sans table rase ni nostalgie du passé. Trio Zadig Boris Borgolotto, violon Marc Girard-Garcia, violoncelle Ian Barber, piano Raquel Camarinha, soprano Benjamin Attahir (né en 1989) Asfar Corema Album pour voix et violoncelle Cycle de mélodies pour voix et trio (création mondiale, commande du Festival de Pâques) Maurice Ravel (1875-1937) Trio avec piano en la mineur Franz Schubert (1797-1828) Notturno, D. 897 PMR : 0442916979

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Mozart, Concerto Pour Clarinette Commander

Sacré « clarinettiste le plus excitant de ces dernières années » (Libération), Andreas Ottensamer a déjà obtenu tout ce qu'un musicien peut rêver dans une vie entière. Soliste au prestigieux Orchestre Philharmonique de Berlin à 27 ans, directeur artistique d'un festival en Suisse, interprète en contrat d'exclusivité chez Deutsche Gramophon, le prodige, issu d'une grande famille d'instrumentistes, ne craint pas de bousculer les frontières, se produisant avec des artistes pop aussi aisément qu'au devant des prestigieux orchestres. Avec l'Orchestre de chambre de Paris, dirigé par Elena Schwartz, jeune cheffe assistante au Philharmonique de Radio-France, il offre son interprétation du Concerto pour clarinette, composé par Mozart quelques mois avant sa mort, une oeuvre qui allie sensualité et virtuosité éruptive. L'ouverture de La Clémence de Titus, dernier opéra tragique de Mozart, et la Symphonie n°2 de Beethoven complètent un concert riche en émotions. Orchestre de chambre de Paris Elena Schwarz, direction Andreas Ottensamer, clarinette Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) Ouverture de La clemenza di Tito, KV 621 Concerto pour clarinette en la majeur, KV 622 Ludwig van Beethoven (1770-1827) Symphonie n°2 en ré majeur, op. 36 PMR : 0442916979

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Schubert, La Belle Meuniere Commander

Rien n'est plus romantique que La Belle Meunière, cycle de lieder composé en 1823 par Schubert. Une touche de candeur, un doigt de délicatesse, une pincée de folklore constituent les ingrédients des vingt poèmes de Wilhelm Müller, transcendés par la faconde mélodique du compositeur aux 600 lieder. D'un texte à l'autre, se dévoile, sur fond d'intrigue amoureuse, une atmosphère bucolique, où des personnages typiques de la campagne se mêlent aux descriptions enflammées du ruisseau, de l'aube, des fleurs séchées. Tantôt liquide, tantôt soyeux, le piano de Jan Schultsz accompagne la voix malicieuse ou méditative du ténor Ian Bostridge. Avec son air d'éternel étudiant, ce spécialiste reconnu en histoire de la musique fait sensation dans le monde du lied, grâce à ses qualités vocales, adossées à sa maîtrise du répertoire et au « ton juste et affirmé » (Le Monde) de ses interprétations. Ian Bostridge, ténor Jan Schultsz, piano Franz Schubert (1797-1828) Die schöne Müllerin (La Belle Meunière), D. 795 PMR : 0442916979

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Beethoven, Concertos Pour Piano I Commander

Journée événement au Festival de Pâques avec l'intégrale des cinq concertos pour piano de Beethoven par la Staatskapelle de Dresde et Rudolf Buchbinder. Habitué des performances exhaustives, le pianiste autrichien s'est fait connaître dans les années 1960 aux États-Unis, avant de devenir l'un des solistes préférés de l'Orchestre philharmonique de Vienne et du Concertgebouw d'Amsterdam. Avec la Staatskapelle de Dresde, l'une des plus prestigieuses phalanges allemandes, ils débutent, à 11h, par les trois concertos médians, autant de partitions retraçant la transformation esthétique du compositeur, depuis son deuxième opus, encore moucheté d'atavismes haydéniens, jusqu'à la flamme de liberté qui fertilise le quatrième, le plus intime de tous, en passant par l'impétueuse majesté du troisième. À 20h30, ils poursuivent avec la fraîcheur et l'enjouement quasi populaires du Concerto n° 1. Suit la trépidante énergie de « L'Empereur », dont la tonitruance orchestrale autant que la virtuosité, inouïe pour l'époque, figurent la réaction éruptive du compositeur face à l'invasion des armées napoléoniennes. Un véritable feu d'artifice pour couronner cette journée Beethoven exceptionnelle ! Sächsische Staatskapelle Dresden Rudolf Buchbinder, piano et direction Ludwig van Beethoven (1770-1827) Concerto pour piano n° 2 en si bémol majeur, op. 19 Concerto pour piano n° 4 en sol majeur, op. 58 Concerto pour piano n° 3 en do mineur, op. 37 PMR : 0442916979

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Beethoven, Concertos Pour Piano Ii Commander

Journée événement au Festival de Pâques avec l'intégrale des cinq concertos pour piano de Beethoven par la Staatskapelle de Dresde et Rudolf Buchbinder. Habitué des performances exhaustives, le pianiste autrichien s'est fait connaître dans les années 1960 aux États-Unis, avant de devenir l'un des solistes préférés de l'Orchestre philharmonique de Vienne et du Concertgebouw d'Amsterdam. Avec la Staatskapelle de Dresde, l'une des plus prestigieuses phalanges allemandes, ils débutent, à 11h, par les trois concertos médians, autant de partitions retraçant la transformation esthétique du compositeur, depuis son deuxième opus, encore moucheté d'atavismes haydéniens, jusqu'à la flamme de liberté qui fertilise le quatrième, le plus intime de tous, en passant par l'impétueuse majesté du troisième. À 20h30, ils poursuivent avec la fraîcheur et l'enjouement quasi populaires du Concerto n° 1. Suit la trépidante énergie de « L'Empereur », dont la tonitruance orchestrale autant que la virtuosité, inouïe pour l'époque, figurent la réaction éruptive du compositeur face à l'invasion des armées napoléoniennes. Un véritable feu d'artifice pour couronner cette journée Beethoven exceptionnelle ! Sächsische Staatskapelle Dresden Rudolf Buchbinder, piano et direction Ludwig van Beethoven (1770-1827) Concerto pour piano n° 1 en do majeur, op. 15 Concerto pour piano n° 5 en mi bémol majeur, op. 73 « L'Empereur » PMR : 0442916979

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Le Roi Qui Naimait Pas La Musique Commander

C'est l'histoire d'un roi qui n'aime pas la musique et qui, pourtant, règne sur un peuple entièrement composé de musiciens. Par accès d'autorité, il décide alors de l'interdire, condamnant alors son royaume au silence, à l'angoisse et à la mélancolie. Récit initiatique et ludique destiné aux enfants, le conte de Mathieu Laine est brillamment relevé par la partition toujours juste, jamais acide, du compositeur Karol Beffa. La présence exceptionnelle de Charles Berling, en qualité de récitant et Monsieur Loyal, nous plonge au coeur de l'intrigue. Assuré par un quatuor de musiciens d'exception : Renaud Capuçon, Victor Julien-Laferrière, Andreas Ottensamer et le compositeur au piano, l'ensemble retranscrit à merveille l'atmosphère musicale qui émane de ce conte pour petits et grands. Renaud Capuçon, violon Victor Julien-Laferrière, violoncelle Andreas Ottensamer, clarinette Karol Beffa, piano Charles Berling, récitant Karol Beffa (né en 1973) sur un texte Mathieu Laine (né en 1975) Le Roi qui n'aimait pas la musique PMR : 0442916979

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Carte Blanche À Renaud Capucon Commander

Pour cette nouvelle carte blanche, Renaud Capuçon réunit autour de lui la grande famille du Festival de Pâques ; plus que des artistes internationaux, ce sont des amis qui jouent ensemble pour ce concert de clôture. Onze solistes se retrouvent donc pour interpréter un répertoire autrichien formé en premier lieu de la Symphonie n°4 de Gustav Mahler. La plus classique des neuf symphonies du compositeur post-romantique a été arrangée pour ensemble de chambre, sans perdre de sa vigueur et de sa verve humoreuse. Christiane Karg, soprano Renaud Capuçon, violon Christoph Koncz, violon Gérard Caussé, alto Victor Julien-Laferrière, violoncelle Alois Posch, contrebasse Magali Mosnier, flûte Olivier Stankiewicz, hautbois Andreas Ottensamer, clarinette Jérôme Ducros, piano Adrien Perruchon, harmonium Emmanuel Curt, percussions Florent Jodelet, percussions Richard Strauss II (1825-1899 ) Schatz-Walzer,op. 418 Kaiser-Walzer,op. 437 Gustav Mahler (1860-1911) Symphonie n°4 en sol majeur (arrangement pour ensemble de chambre par Erwin Stein) PMR : 0442916979

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Viva Lorchestra ! Commander

Le Grand Théâtre de Provence s'associe comme en 2011 à l'Orchestre National de France pour (re)créer le Grand Orchestre des musiciens amateurs de Provence Suite à un appel à candidatures au printemps et à l'été 2018, près de 200 musiciens amateurs ont été retenus pour participer au Grand Orchestre des Musiciens Amateurs de Provence avec l'Orchestre national de France. Après 6 mois de répétitions entre décembre 2018 et mai 2019, cette expérience unique prendra forme sur la scène du Grand Théâtre le 12 mai 2019 sous la direction de Jesko Sirvend dans un promgramme enlevé et plein de surprises avec des oeuvres de Berlioz, Delibes, Bizet, Ravel, Dukas et Poulenc. Orchestre des Grands Amateurs de Provence Musiciens de l ' Orchestre national de France Direction Jesko Sirvend Oeuvres de Berlioz, Delibes, Bizet, Ravel, Dukas, Poulenc PMR : 0442916979

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Jeremie Rhorer Commander

De Haydn à Brahms et de Gluck à Verdi, tel est le répertoire alléchant que se propose de revisiter Le Cercle de l'Harmonie avec une approche nouvelle de l'interprétation, centrée sur le choix des instruments en usage à la création de chaque oeuvre. Concert symphonique. Restituer le monde sonore des XVIIIe et XIXe siècles, révéler les filiations entre ces différents créateurs, sont autant d'objectifs avoués par ce pétillant ensemble fondé en 2005 par le chef d'orchestre Jérémie Rohrer. Après huit enregistrements consacrés à Bach, Mozart ou Liszt, l'orchestre s'est hissé au plus haut rang des formations sur instruments anciens, collaborant avec les meilleurs solistes, à l'instar du contre-ténor Philippe Jaroussky ou du pianiste Bertrand Chamayou. Invité récemment aux très sélects Proms de Londres, l'orchestre s'est également fait connaître des Aixois à l'occasion de sa participation en 2015 au Festival d'Art Lyrique. Pour son concert symphonique au Grand Théâtre, Jérémie Rohrer a choisi l'une des partitions les plus magistrales de son répertoire : la Neuvième de Beethoven, où le compositeur expérimente pour la première fois l'alliage des chœurs et voix solistes avec un orchestre plus riche que jamais en bois et cuivres. Nul doute qu'un tel monument de puissance, de solennité et de ferveur gagnera le cœur des mélomanes. Le Cercle de l'Harmonie Direction Jérémie Rhorer Soprano Mari Eriksmoen Alto Varduhi Abrahamyan Ténor Daniel Behle Basse Tareq Nazmi Ludwig van Beethoven Symphonie n°9 en ré mineur PMR : 0442916979

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Chucho Valdes Commander

Monstre sacré de la musique cubaine, rapprocheur de genres, le géant Chucho Valdés débarque en quatuor au Grand Théâtre faire danser son piano et nous avec. On l'appelle le Mozart cubain. Il faut dire qu'il mit très tôt le pied à l'étrier en commençant le piano à trois ans avec son père, Ramón “Bebo” Valdés, figure mythique du jazz cubain. Puis en accompagnant les vedettes de passage, Sarah Vaughan, Nat King Cole, Dizzy Gillespie entre autres, dans le club de son père à la Havane. Les cinquante ans de carrière qui ont suivi l'ont couronné de tous les prix, dont neuf Grammys. En 1973, il fonde le groupe Irakere à Cuba. Très remarqué, le groupe devient emblématique pour tous les amateurs d'afro-beat et place Chucho Valdés audevant de la scène. On pourrait qualifier son oeuvre aux confins du jazz, de la musique cubaine et de la musique classique, mais au diable les catégories et autres chapelles musicales ! Chucho Valdés s'en est affranchi depuis longtemps et avec style. Bop, pop, mambo, funk, classique, contemporain, etc., tout n'est que matière à créer de la musique. Avec une belle formation qui compte Yelsy Heredia à la contrebasse, Dreseir Duruthy aux tambours batá et Yaroldy Abreu aux percussions, Chucho Valdés continue avec Jazz Bata d'explorer et d'étendre les frontières de la musique afro-cubaine. Une musique qui invite au voyage. Piano Chucho Valdés Contrebasse Yelsy Heredia Tambours Batá, voix Dreseir Duruthy Percussions, congas Yaroldy Abreu PMR : 0442916979

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Les 4 Saisons / Gloria De Vivaldi Commander

Encore une fois l'ensemble impréssionne par sa précision, sa vivacité et son unité.... Une performance EBLOUISSANTE !!!...

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Opera Au Chateau De La Gaude Aix Commander

Venez découvrir la Soprano à la voix d'or, Chloé Chaume, accompagnée de la pianiste virtuose Stéphanie Humeau dans le cadre somptueux du Château de la Gaude à Aix en Provence en savourant les grands crus du domaine accompagnés de délicieux amuse-bouches concoctés par un grand chef. Révélée par Alain Duhault dans le cadre de Musiques en fête aux Chorégies d'Orange, Une voix d'une pureté rare...Alain Duhault,Chloé Chaume est maintenant invitée par les plus grands Opéras du monde. Elle sera accompagnée par la pianiste virtuose Stéphanie Humeau Le concert sera présenté par la charmante musicologue Marie-Automne Peyregne, présentatrice de concerts à l'Opéra de Monaco. Ouverture des portes 18H30 19H : Dégustation des grands crus du domaine et ses savoureux amuse-bouches 20H : concert durée 1H15 Possibilité de dîner après le concert au restaurant gastronomique du domaine sur réservation Accès PMR Parking

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Requiem - Wolfgang Amadeus Mozart Commander

REQUIEM - WOLFGANG AMADEUS MOZART (1756–1791) Spectacle en latin surtitré en français et en anglais 1h30 sans entracte Chez Mozart, toute musique est théâtre. Symphonie, quatuor à cordes, sérénade… Il en va de même avec sa musique religieuse. Habité de cette conviction, le poète de plateau Romeo Castellucci et le mozartien passionné Raphaël Pichon s'emparent du Requiem inachevé d'Amadeus pour en faire une bouleversante méditation scénique, enrichie de nombreuses pages vocales méconnues. Mis en scène pour la première fois sur le plateau du Théâtre de l'Archevêché, l'ultime chef-d'oeuvre de Mozart y apparaît non seulement comme un rituel pour le repos des morts, mais aussi comme une célébration des forces de vie. Lesquelles, par-delà les extinctions qui scandent l'histoire du monde, continuent d'animer les générations humaines. Direction musicale : Raphaël Pichon* Mise en scène, scénographie, costumes, lumière : Romeo Castellucci Collaboratrice à la mise en scène et aux costumes : Silvia Costa Dramaturgie : Piersandra di Matteo Soprano : Siobhan Stagg Alto : Sara Mingardo Ténor : Martin Mitterrutzner Basse : Luca Tittoto* Choeur et orchestre : Ensemble Pygmalion

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Tosca Commander

TOSCA - GIACOMO PUCCINI (1858–1924) Spectacle en italien surtitré en français et en anglais 2h40 avec deux entractes Tosca – le nom claque et claironne. Il désigne l'opéra des opéras, et le rôle des rôles : les plus grandes chanteuses lyriques s'y sont consumées. Car l'ouvrage met en scène une cantatrice. Laquelle perdra son amant révolutionnaire et sa propre vie, parce qu'elle est d'une jalousie maladive et d'une touchante bigoterie. Programmé pour la première fois au Festival d'Aix, le chef-d'oeuvre de Puccini y est présenté par Christophe Honoré comme une évocation mélancolique de la fascinante créature de scène et de son qu'est la diva, cette femme qui vit « d'art et d'amour » et sur qui ni le temps ni la mort n'ont prise. Direction musicale : Daniele Rustioni Mise en scène et vidéo : Christophe Honoré Scénographie : Alban Ho Van Costumes : Olivier Bériot Lumière : Dominique Bruguière Collaborateur à la vidéo : Baptiste Klein Recherche documentation : Pierre Flinois Floria Tosca : Angel Blue La Prima Donna : Catherine Malfitano Mario Cavaradossi : Joseph Calleja Il barone Scarpia : Alexey Markov Cesare Angelotti : Simon Shibambu Il sagrestano : Leonardo Galeazzi Sciarrone : Jean-Gabriel Saint Martin* Spoletta : Michael Smallwood Choeur, maîtrise et orchestre de l'Opéra national de Lyon

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Jakob Lenz Commander

JAKOB LENZ - WOLFGANG RIHM (1952) Spectacle en allemand surtitré en français et en anglais 1h15 sans entracte 1776, dans la brume des Vosges, une silhouette erre sur la montagne. Cet homme aux frontières de la déraison, c'est Jakob Lenz, poète dont les pièces tumultueuses ont donné son élan forcené au mouvement préromantique du Sturm und Drang. Lenz trouve refuge chez le pasteur d'une bourgade alsacienne et tente de sortir d'une folie qui finira par avoir raison de lui. 1835, frappé par le destin de ce poète maudit, Georg Büchner retrace l'épisode dans une nouvelle fulgurante. 1979, le compositeur allemand Wolfgang Rihm crée un opéra d'après la nouvelle de Büchner, partition entêtante et puissamment suggestive. 2019, l'immense metteuse en scène allemande Andrea Breth fait ses débuts français en présentant sa vision du Jakob Lenz de Rihm au Festival d'Aix, dans un spectacle visionnaire qui a obtenu le Prix Faust, plus haute distinction du théâtre allemand. Direction musicale : Ingo Metzmacher Mise en scène : Andrea Breth Scénographie : Martin Zehetgruber Costumes : Eva Dessecker Lumière : Alexander Koppelmann Dramaturgie : Sergio Morabito Lenz : Georg Nigl Oberlin : James Platt Kaufmann : John Daszak Soprano 1 : Josefin Feiler Soprano 2 : Olga Heikkilä * Alto 1 : Sabrina Kögel Alto 2 : Beth Taylor Basse 1 : Dominic Große Basse 2 : Eric Ander * Orchestre : Ensemble Modern

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Grandeur Et Decadence De La Ville Commander

GRANDEUR ET DÉCADENCE DE LA VILLE DE MAHAGONNY - KURT WEILL (1900–1950) Spectacle en allemand surtitré en français et en anglais 3h10 avec un entracte Se battre, boire, baiser : tout est permis à Mahagonny. Chacun peut acheter sa part de bonheur dans ce paradis artificiel fondé au beau milieu du désert par trois escrocs en cavale. Mais gare aux libres penseurs qui voudraient briser cette illusion… Avec Mahagonny, Brecht dresse un portrait au vitriol d'un monde capitaliste fondé sur le crime et la débauche, tandis que Weill ouvre l'opéra aux sonorités rutilantes du jazz et des chansons de cabaret. Une oeuvre résolument iconoclaste dont la portée politique et sociale toujours actuelle sied particulièrement au metteur en scène Ivo van Hove pour sa première collaboration avec le chef Esa-Pekka Salonen. Direction musicale : Esa-Pekka Salonen Mise en scène : Ivo van Hove Scénographie et lumière : Jan Versweyveld Costumes : An d'Huys Vidéo : Tal Yarden Dramaturgie : Koen Tachelet Leokadja Begbick : Karita Mattila Fatty, der “Prokurist” : Alan Oke Dreieinigkeitsmoses : Sir Willard White Jenny Hill : Annette Dasch Jim Mahoney : Nikolai Schukoff Jack O'Brien/Tobby Higgins : Sean Panikkar Bill, genannt Sparbüchsenbill : Thomas Oliemans * Joe, genannt Alaskawoljoe : Peixin Chen Chœur : Ensemble Pygmalion Orchestre : Philharmonia Orchestra

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus

Example Image

Les Mille Endormis Commander

LES MILLE ENDORMIS - ADAM MAOR* (1983) Spectacle en hébreu surtitré en français et en anglais 1h15 sans entracte Mille détenus administratifs font une grève de la faim. Le Premier Ministre décide de les plonger dans un sommeil qui détournerait l'attention internationale. Mais voilà que les mille dormeurs palestiniens causent des insomnies au peuple israélien. Dès lors, il est urgent d'envoyer une émissaire dans le monde des rêves… À travers leur parabole onirique, leur conte oscillant entre gravité et légèreté, le compositeur Adam Maor et le dramaturge Yonatan Levy, tous deux Israéliens, parlent d'un pays déchiré, d'une société multiculturelle que ses dirigeants n'envisagent plus comme un tout organique, mais comme une irréconciliable mosaïque. Leur opéra bariolé de couleurs tour à tour fantasques et rêveuses, en création au Festival d'Aix avant une tournée internationale, est traversé d'une certitude : « il n'est d'autre patrie que l'espace entre une âme et une autre. » Direction musicale : Elena Schwarz * Mise en scène : Yonatan Levy Scénographie : Julien Brun Costumes : Anouk Schiltz Lumière : Omer Shizaf Le Premier Ministre : NN Nurit, son assistante : Gan-ya Ben-gur Akselrod * S, le chef des services secrets : David Salsbery Fry Une voix du monde : Ministre de l'Agriculture / Manifestant / Cantor : Benjamin Alunni* Orchestre : United Instruments of Lucilin

Musique classique , Classique

Beaurecueil

Voir plus